Archives de 2005

La Ficemea

par les le 6 juin 2005, dans Regards sur la société

Par sa présence dans une trentaine de pays à travers le monde (Afrique, Amérique du Sud, Asie, Europe et Océanie), l’ambition de la FICEMEA est de fédérer l’action de ses organisations membres pour promouvoir les méthodes d’éducation active, l’éducation nouvelle le plus largement possible et pour contribuer à la transformation des pratiques éducatives et sociales.

Les associations de la FICEMEA interviennent dans de nombreux domaines de l’action éducative, sociale et culturelle… de façon différente selon les pays et en fonction du contexte local et des particularités de la demande sociale. Leurs champs d’action sont multiples : organisation de structures de vacances et de loisirs ; accompagnement scolaire ; gestion de lieux d’accueils de jeunes enfants ; actions d’éducation à l’environnement ; accompagnement culturel des publics jeunes ; actions en direction des enfants de la rue ; formation des enseignants ; formation des animateurs volontaires et professionnels…

Organisation non gouvernementale reconnue par l’Unesco et le Conseil de l’Europe, la FICEMEA a le statut d’observateur auprès du Forum Européen de la Jeunesse.

Pour en savoir plus : www.ficemea.org


Les activités en milieu naturel

par les le 1 juin 2005, dans Activités, Expériences de terrain

Dans le cadre de centres et plaines de vacances, où des activités de découverte de la nature sont régulièrement organisées, la question du rapport entre l’humain et l’environnement est une question récurrente pour les animateurs.

Nous sommes allés rencontrer Alain Bairamjan, Conseiller pédagogique chez les Scouts et Guides Pluralistes de Belgique asbl (SGP-Les Scouts Pluralistes), qui nous a donné sa vision de l’organisation et de l’animation d’une activité-nature avec des enfants et des jeunes. Lire la suite…


De l’ortie au plantain

par les le 27 mai 2005, dans Activités

Profitons de plantes que l’on trouve très facilement, pour préparer avec son groupe les herbes que l’on a cueillies ensemble… Si bien sûr nos sollicitations ont recueilli un écho favorable auprès des enfants !

Récoltons de préférence les jeunes plants, au printemps, loin des abords des routes trop passantes ou des décharges publiques, en prenant garde de ne pas nous piquer : apprenons aux enfants à saisir les orties dans un mouvement du bas vers le haut, car leurs poils urticants ne se brisent en libérant leur acide que lorsqu’ils sont repoussés vers le bas. Ou, si chacun a emporté une paire de ciseaux, coupons adroitement les feuilles du sommet : elles sont plus tendres (même en été). Surtout ne nous munissons pas de gants : nous perdrions tous ce petit frisson propre au risque! Le risque qui est en germe dans l’activité véritable, celle qui sert au développement de l’enfant ! Cette part de prise d’un nouveau pouvoir sur son environnement dont il faut bien faire l’apprentissage !

A propos d’apprentissage, au cas où l’un d’entre nous se piquerait, pensons au plantain qui pousse communément près des orties ; le suc ou quelques feuilles écrasées sur les gourmes calmeront rapidement les démangeaisons. Son effet est identique sur les piqûres d’insectes.

Que faire avec les enfants des plantes ainsi récoltées ? Lire la suite…


Notre action est menée en contact étroit avec la réalité. Le milieu de vie joue un rôle capital dans le développement de la personne

par les le 25 mai 2005, dans Expériences de terrain

Voir la montagne ou le terril ?

Depuis septembre 2004, tout les jours après l’école, et toute la journée durant les vacances scolaires, des enfants investissent l’ atelier créatif des cemea situé sur l’ancien charbonnage du Bas-Bois à Soumagne dans la région liégeoise. Entre les différents bâtiments se dresse le châssis à molette dit « belle fleur »… A côté, l’ancien terril …Lieu chargé d’histoires humaines,  de cultures, vécu par plusieurs générations de travailleurs, inconnu de ses nouveaux utilisateurs à qui la mémoire fait défaut.

Le terril, s’improvise terrain de jeux, devient crotte de dinosaure géant ou montagne à gravir… Espace imaginé à conquérir …

A d’autres moments, le terril, où la nature a repris ses droits, se transforme en  espace de découverte de sa flore et de sa faune.

Aujourd’hui l’imagination règne en maître sur le lieu, le territoire naturel est balbutiement, celui de la mémoire inexistant. L’équipe d’animatrices pourrait en rester là… Cela serait sans compter sur leurs projets et le projet éducatif des cemea qui est faire de l’éducation à l’environnement  un facteur d’éducation à la citoyenneté.

Un environnement pour trois territoires : l’imaginaire, le naturel, le mémoriel

Trois territoires à explorer, à comprendre, à s’approprier à transformer pour que ce lieu devienne milieu de vie.

L’approche sensible et ludique est une dimension éducative à part entière.

Refuser le sensible ou le ludique serait priver l’éducation à l’environnement de réels moyens pédagogiques, l’enfermer dans une austérité et un dessèchement rébarbatif. Mais, réduire l’éducation à l’environnement à ces démarches ludiques ou sensibles revient à l’inverse à transformer celle-ci en une sorte de «  religiosité » : sentir et rencontrer le milieu pour l’aimer et la protéger.

L’éducation à l’environnement n’esquive donc pas son rapport à la science, aux sciences. Elle contribue à développer la culture scientifique sans exclure le doute et la critique.

Pour dépasser la réduction par trop fréquente de l’éducation à l’environnement à l’écologie (réflexion sur le  partenariat  de l’Homme et de la Nature) la réflexion doit s’élargir aussi à la réflexion sur le partenariat  entre les hommes eux-mêmes.


Quand des enfants porteurs de handicaps rencontrent des enfants dits ordinaires dans un centre de vacances d’intégration

par les le 4 janvier 2005, dans Expériences de terrain, Pédagogie

Les centres de vacances sont des lieux d’activités, de développement individuel et social, des lieux accueillant beaucoup d’enfants uniques en leur genre, tous différents les uns des autres… Qu’en est-il alors d’un centre qui accueille, en plus de la diversité d’enfants dits ordinaires, un certains nombre d’enfants porteurs de déficience légère à modérée ?

Depuis plusieurs années maintenant, les CEMEA organisent à Pâques un centre de vacances d’intégration qui rassemble des enfants handicapés et des enfants non-handicapés. Il se déroule en collaboration avec les animateurs de la ferme du Monceau, château-ferme du XVIIème siècle bâti autour d’une vaste cour carrée ouverte sur les bois et les champs. Les espaces de vie y sont pensés pour favoriser l’accessibilité de tous, valides et moins valides. En plus des activités manuelles d’expression et de construction, des jeux d’intérieur et d’extérieur, certaines activités participent à la vie de la ferme. Le terme « intégration » n’est pas à prendre dans le sens d’une assimilation ou d’une incorporation, car il s’agit bien d’un lieu où cohabitent des différences qui sont reconnues. Lire la suite…


Grandir… et jouer!

par les le 4 janvier 2005, dans Pédagogie

A la question « Pourquoi les enfants jouent-ils ? », Winnicott répond : « Par plaisir…, pour exprimer l’agressivité…, pour maîtriser l’angoisse…, pour accroître leur expérience…, pour intégrer leur personnalité…, pour communiquer avec les autres… »

Durant le mois de novembre 2003, des formateurs et animateurs des CEMEA ont participé à un week-end de formation continuée centré sur l’importance des jeux dans le développement des personnes et particulièrement des enfants, au fil des âges.

En tant que formateurs et animateurs, nous mettons en place de nombreuses activités ludiques, du jeu libre au jeu organisé, du jeu symbolique au jeu sportif ou traditionnel. En effet, jouer peut prendre des significations différentes suivant les individualités, les circonstances et l’âge des joueurs. Les enfants plus jeunes (3-7 ans), s’ils ont l’occasion de vivre leur désir d’agir, de se faire plaisir, de bouger, ne sont pas encore prêts à apprécier les jeux comportant des consignes complexes et pourtant, pour eux, les règles prennent petit à petit leur sens. Lire la suite…


Archives

Tous les textes, par ordre chronologique...