Mot-clé: Gisèle de Failly

Dossier : Les CEMEA, un engagement pour l’égalité des genres Apprendre, c’est se construire des représentations… avec d’autres

par les le 15 juin 2010, dans Pédagogie, Regards sur la société

A l’heure où règne cette uniformité de bon ton dans les discours entourant les dispositifs pédagogiques (lire à ce sujet l’article « Politiser l’éducation »,dans cette même revue), à l’heure où les idées de l’Education Nouvelle sont invoquées par la plupart des projets éducatifs, qu’ils soient scolaires ou non, il nous a semblé intéressant de prendre du recul par rapport à notre action quotidienne. Nous voudrions en effet ici identifier et analyser les différents modèles d’apprentissage qui parcourent la société, questionner leurs conséquences pédagogiques et méthodologiques (vis-à-vis des formé-e-s et des formateurs,formatrices)…afin de replacer les CEMEA au coeur d’un courant idéologique et (ré)affirmer -(r)affermir notre positionnement et nos principes ! Lire la suite…


(Petites) Histoires de désirs et d’évolutions

par les le 1 juin 2007, dans Expériences de terrain

« Chacun a en lui le désir et les possibilités d’évoluer, de changer, de se transformer… » Ce principe qui guide notre action, nous l’avons soumis à des animateur-trices et coordinateur-trices CEMEA en leur posant la question : « Et toi, sur le terrain, comment vis-tu ce principe ? Qu’as-tu envie d’en dire ? » Lire la suite…


Etre éducateur

par les le 1 mai 2001, dans Expériences de terrain, Pédagogie

C’est une banalité que de dire que l’animateur est placé, dans sa fonction temporaire, devant tous les problèmes que peut poser l’éducation des enfants et l’organisation de la vie collective.

« Le métier de moniteur n’est pas un métier comme les autres. Qu’il le veuille ou non, le moniteur est un éducateur. Cela signifie qu’il a, par son travail à la colonie, par son comportement personnel, une influence sur les enfants, sur leurs pensées, sur leur développement. Quelle sera cette influence ? Bonne? Mauvaise ? Mettra-t-elle en valeur, chez les enfants, leurs sentiments les plus élevés ou, au contraire, leurs tendances égoïstes?

[…] La colonie peut être morne et pauvre. Elle peut être gaie et heureuse. Cela dépend en grande partie de vous, de la conception que vous avez de votre rôle, de la fermeté, de la clairvoyance, de l’enthousiasme avec lesquels vous l’accomplirez. »

Ces quelques phrases témoignent de l’extrême importance du rôle des animateurs pour la réussite d’un centre de vacances. Elles disent très simplement que, dans ses moindres attitudes et réactions, l’animateur exerce une influence profonde sur les enfants. Un exemple, rien qu’un, choisi parmi tous ceux que fournissent les situations les plus banales dans tout centre de vacances. Thibault et Marie-Christine face aux difficultés d’un départ en randonnée. Cet été, dans un centre de vacances, deux animateurs confrontés à une situation, somme toute banale, réagissent différemment. Lire la suite…


Archives

Tous les textes, par ordre chronologique...