Mot-clé: grandir

La vie quotidienne de l’enfant dans notre univers moderne : problèmes et défis nouveaux pour un mouvement d’éducation

par les le 11 juin 2010, dans Pédagogie, Regards sur la société

Conférence du 1er mai 2010, fabrique d’Idées des Cemea

L’enfant, l’enfance n’est pas un objet « naturel », c’est un objet historique et politique. Un objet historique (cfr Philippe Ariès) : étude des conditions de vie de l’enfant au 17ème et 18ème siècle. Ariès montre que le thème de l’enfance, comme problème, question sociale et politique apparait véritablement à ce moment-là.

Un objet politique et institutionnel car, dit Gauchet (2002), le centre de gravité de l’objet « éducation » s’est déplacé : le problème de l’éducation est devenu politique depuis que l’appareil scolaire est devenu l’une des plus vastes institutions de notre société.

Nous allons aborder la question de l’enfant, sous l’angle d’une phénoménologie de sa vie quotidienne. L’axe d’analyse, inspiré par Gauchet et, avant lui, Dewey, part de l’idée qu’il faut d’abord partir des conditions vécues, ancrées socialement de la vie de l’enfant et d’une analyse de ces conditions. Lire la suite…


(Petites) Histoires de désirs et d’évolutions

par les le 1 juin 2007, dans Expériences de terrain

« Chacun a en lui le désir et les possibilités d’évoluer, de changer, de se transformer… » Ce principe qui guide notre action, nous l’avons soumis à des animateur-trices et coordinateur-trices CEMEA en leur posant la question : « Et toi, sur le terrain, comment vis-tu ce principe ? Qu’as-tu envie d’en dire ? » Lire la suite…


Grandir… et jouer!

par les le 4 janvier 2005, dans Pédagogie

A la question « Pourquoi les enfants jouent-ils ? », Winnicott répond : « Par plaisir…, pour exprimer l’agressivité…, pour maîtriser l’angoisse…, pour accroître leur expérience…, pour intégrer leur personnalité…, pour communiquer avec les autres… »

Durant le mois de novembre 2003, des formateurs et animateurs des CEMEA ont participé à un week-end de formation continuée centré sur l’importance des jeux dans le développement des personnes et particulièrement des enfants, au fil des âges.

En tant que formateurs et animateurs, nous mettons en place de nombreuses activités ludiques, du jeu libre au jeu organisé, du jeu symbolique au jeu sportif ou traditionnel. En effet, jouer peut prendre des significations différentes suivant les individualités, les circonstances et l’âge des joueurs. Les enfants plus jeunes (3-7 ans), s’ils ont l’occasion de vivre leur désir d’agir, de se faire plaisir, de bouger, ne sont pas encore prêts à apprécier les jeux comportant des consignes complexes et pourtant, pour eux, les règles prennent petit à petit leur sens. Lire la suite…


Archives

Tous les textes, par ordre chronologique...